Le Coryphodon

 
Déplacez pour faire tourner le spécimen

Le Coryphodon

Quand l’Arctique était un endroit chaud et tropical, beaucoup de gros mammifères erraient ces terres.  Quoique la température de l’Arctique d’alors fût plus chaude que celle d’aujourd’hui, beaucoup de mammifères qui habitaient au nord du cercle polaire vivaient des mois à la noirceur totale, et des journées estivales sous un soleil de 24 h.

L’image : Une dent de Coryphodon.

 
Point de vue en 3D: Le Coryphodon
 
 
Une reconstruction de Coryphodon dans une forêt.

L’importance de l’espèce

Le Coryphodon (son nom scientifique) était un grand mammifère qui parcourait l’Arctique il y a de cela entre 51 et 59 millions d’années, devenant l’un des plus grands mammifères à habiter ce lieu depuis l’extinction des dinosaures. Son habitat étant un milieu forestier chaud et marécageux. Cette créature se déplaçait lentement, les muscles de son cou étaient très développés et puissants, ses jambes trapues et elle présentait de courtes défenses.

Les scientifiques ont excavé des fossiles de Coryphodon sur l’Île d’Ellesmere dans l’Arctique canadien, y compris une dent molaire de Coryphodon.  Grâce à l’analyse chimique des os fossiles, les scientifiques ont découvert que pendant l’été, le Coryphodon mangeait des fleurs, des feuilles et des plantes de marécage. À la noirceur de l’hiver, il dégustait des aiguilles de pin et des champignons.

 

La dérive des continents

La Terre change continuellement. Les continents de la planète se sont déplacés pendant des millions d’années et continuent à le faire aujourd’hui. Ce phénomène géologique est connu sous le nom de dérive des continents.

Des périodes de temps géologique précises sont associées à ces dérives, quand la température de l’air et la vie sur Terre étaient très différentes de ce qui se voit actuellement.

Cette image interactive montre comment les continents de la Terre se sont déplacés au cours de millions d’années. Il y a de cela 400 millions millions d’années, les masses terrestres de la Terre étaient proches les unes des autres et à proximité de l’équateur. Environ chaque 100 millions d’années, il y avait des déplacements majeurs de masses terrestres. Depuis environ 10 millions d’années, les continents de la Terre ont occupé leur position actuelle.

Une carte du monde montrant les continents décalage entre 400 et 10 millions d'années.
 
Il y a 10 millions d'années
Il y a 400 millions d'années
 
 

Le ratio cerveau‒corps

 

Autrefois le plus grand mammifère de son temps, le Coryphodon était une grosse créature d’environ 500 kg, à peu près de la même grosseur que l’hippopotame d’aujourd’hui.  La taille de son cerveau cependant ne pesait qu’environ 90 grammes, un trait qui le distingue comme étant le mammifère ayant l’un des plus petits coefficients d’encéphalisation de tous les temps.

 

Une dent qui parle ?

 

Les scientifiques ont découvert le régime alimentaire du Coryphodon en étudiant sa dentition.  Cette étude a non seulement révélé ce que mangeait la créature, mais aussi son comportement.  Beaucoup d’animaux migraient vers des climats plus chauds à l’approche de l’hiver.  Le Coryphodon ne migrait pas, en s’adaptant plutôt à deux types de sources alimentaires qui correspondaient à deux saisons distinctes.

 

Le dernier de son espèce

 

Toute espèce sur Terre évolue ou disparait complètement.  Le Coryphodon compte parmi les mammifères qui se sont éteints, et à cette date il ne semble pas avoir été l’ancêtre d’aucun autre mammifère.