Le Nitzschia frigida

 
Déplacez pour faire tourner le spécimen

Le Nitzschia frigida

La vie existe en abondance dans et sous la banquise arctique. Au fur et à mesure que la glace se forme, le sel marin de l’océan se mélange aux nutriments environnants pour créer et soutenir la croissance de formes unicellulaires microscopiques, appelées « diatomées ».

L'image : Un coup d'oeil microscopique sur Nitzschia frigida.

 
Point de vue en 3D : Le Nitzschia frigida
 
 
Une chaîne de cellules de Nitzschia frigida.

L’importance de l’espèce

Parmi les espèces les plus communes, le Nitzschia frigida (son nom scientifique) est un des principaux producteurs de nutriments qui peuple les glaces de l’Arctique. Au printemps, alors que les rayons du soleil transpercent la glace, ces organismes minuscules vivent dans de tout petits canaux taillés à même la glace de mer. Là, ils créent des microcommunautés au fond de la glace. Ces microcolonies fournissent les nutriments et la nourriture nécessaires à beaucoup d’organismes situés au-dessus d’elles sur la chaîne alimentaire.

 

Le réseau alimentaire

Le réseau alimentaire est une chaîne complexe où tout ce qui vit dépend d'autres choses pour survivre. Le réseau alimentaire de l'Arctique consiste en une telle chaîne.

Ce graphique informatif montre comment 1 seul kg d'ours blanc dépend de 10 kg de phoque annelé, que l'énergie de 1 kg de phoque annelé repose sur la consommation de 10 kg de poisson, que 1 kg de poisson requiert 10 kg de zooplancton et que 10 kg de phytoplancton sont nécessaires à la création de 1 kg de zooplancton.

Quand on regarde cette chaîne dans son ensemble, il faut la quantité considérable de 10,000 kg de phytoplancton pour créer 1 kg d'ours blanc.

Une image montrant un ours polaire, un joint, poissons, zooplancton et le plancton.
 
 
 

Glace sale ?

 

Au printemps, les banquises de l’Arctique sont parfois appelées des  « glaces sales » en raison de la teinte brunâtre qui apparait sur la partie inférieure de la glace. Au fur et à mesure que les glaces de mer se brisent et se déplacent, les colonies de Nitzschia frigida qui résident dans ces glaces se déplacent aussi. De couleur foncée, ces endroits très visibles sont la trace laissée par ces microcommunautés si uniques qui se logent dans la glace.

 

Les effets sur la chaîne alimentaire ?

 

Les scientifiques sont constamment en train d’étudier comment les changements climatiques affectent la création de la glace de mer dans l’Arctique. Avec la hausse des températures a lieu une diminution des glaces de mer. Avec la réduction potentielle de ces glaces de mer, les scientifiques sont maintenant en train d’observer les effets que ceci aura sur la population de diatomées, ainsi que sur la grande chaîne alimentaire arctique. Est-ce qu’un manque de glace de mer pourrait entraîner une réduction de colonies de Nitzschia frigida, et est-ce que ceci aura un effet déterminant sur le réseau alimentaire arctique?

 

Où iront-ils lors de la fonte des glaces ?

 

Alors que les eaux de l’Arctique sont libres de glace pendant l’été, le Nitzschia frigida se contentera alors de flotter dans l’eau ou de s’allonger sur le fond marin.  Comment l’espèce fera-t-elle pour se réintroduire dans la glace ?

Les scientifiques ne sont pas certains pourquoi ceci a lieu, et plusieurs idées ont été avancées. Une proposition serait que la glace nouvellement formée près du fond de l’eau puisse capter les cellules microscopiques comme le Nitzschia frigida.  Par après, ces cristaux de glace monteraient à la surface pour s’introduire dans la couche de glace de mer nouvellement formée.

 

Vidéo

 

Des diatomées d'eau douce

Regardez cette vidéo pour voir des diatomées d'eau douce en mouvement au moyen d'un microscope.

© Vidéo par Dr. Michael R. Gretz, Michigan Technological University.

 

Transcription : Des diatomées d'eau douce

Narrateur :
Point de vue microscopique de plusieurs diatomées d'eau douce bougeant dans l'eau. Ils bougent de façon linéaire. Point de vue rapproché de deux diatomées se déplaçant dans des directions opposées. Autre point de vue d'un diatomée ayant une forme plus allongée se déplaçant du haut vers le bas de l'écran. Plan rapproché du même diatomée se déplaçant de droite à gauche. Le même diatomée se déplaçant du bas vers le haut. Différents points de vue de deux diatomées avec des formes plus compactes se déplaçant à l'écran.