Le Canadaga arctica

 
Déplacez pour faire tourner le spécimen

Le Canadaga arctica

Des restes préhistoriques d’oiseau ont été trouvés dans le registre fossile arctique.  Alors que les dinosaures erraient la planète, des oiseaux géants la parcouraient aussi et quelques-uns d’entre eux habitaient les eaux plutôt chaudes de l’Arctique.

L'image : Une vertèbre cervicale de Canadaga arctica.

 
Point de vue en 3D : Le Canadaga arctica
 
 
Deux oiseaux aquatiques.

L’importance de l’espèce

Les scientifiques du Musée canadien de la nature ont découvert une partie de la colonne vertébrale ou vertèbres appartenant à une famille d’oiseaux préhistoriques du nom d’Hesperornithidae.  Le Canadaga arctica (son nom scientifique), nommé après la région de l’Arctique canadien où il a été découvert, était un oiseau qui vivait dans les eaux plutôt chaudes de l’Arctique il y a de cela 80 millions d’années.

 

La dérive des continents

La Terre change continuellement. Les continents de la planète se sont déplacés pendant des millions d'années et continuent à le faire aujourd'hui. Ce phénomène géologique est connu sous le nom de dérive des continents.

Des périodes de temps géologique précises sont associées à ces dérives, quand la température de l'air et la vie sur Terre étaient très différentes de ce qui se voit actuellement.

Cette image interactive montre comment les continents de la Terre se sont déplacés au cours de millions d'années. Il y a de cela 400 millions millions d'années, les masses terrestres de la Terre étaient proches les unes des autres et à proximité de l'équateur. Environ chaque 100 millions d'années, il y avait des déplacements majeurs de masses terrestres. Depuis environ 10 millions d'années, les continents de la Terre ont occupé leur position actuelle.

Une carte du monde montrant les continents décalage entre 400 et 10 millions d'années.
 
Il y a 10 millions d'années
Il y a 400 millions d'années
 
 

Un oiseau aptère

 

Le Canadaga arctica était bien un oiseau, mais après l’étude menée par des scientifiques sur ses traits physiques, il a été déterminé que la structure d’aile de ce type d’oiseau ne lui permettait pas de voler. Toute espèce sur Terre a évolué de façon à posséder des traits très uniques qui eux déterminent qui et qu’est-ce qu’elle est. Parfois, certains traits physiques sont les vestiges d’un ancêtre évolutionnaire qui à une époque s’était servi de ce trait pour une raison quelconque ‒ par exemple, l’environnement où il habitait ou les prédateurs auxquels il lui fallait échapper.

 

Les traits physiques

 

Le Canadaga arctica mesurait environ 2,5 mètres de longueur et était doté d’un bec muni d’une dentition complète qui servait à tenir sa proie.

 

Une date fossile

 

Beaucoup de fossiles de Canadagae arcticae remontent à il y a 67 millions d’années, à l’époque juste avant l’événement d’extinction de masse qui a décimé les dinosaures.