Boeuf musqué

 
Déplacez pour faire tourner le spécimen

Boeuf musqué

Ovibos moschatus

Le boeuf musqué est un mammifère arctique qui appartient à la famille des bovidés. En fait, même s’il a une certaine ressemblance avec le bison, il s’apparente plutôt aux moutons et aux caprins. Le nom scientifique, Ovibos moschatus, signifie « boeuf-brebis à l’odeur de musc ».

L'image : Un boeuf musqué.

 
Point de vue en 3D : Boeuf musqué
 
 
Trois boeufs musqués au pied d'une montagne.

L’importance de l’espèce

Les boeufs musqués ont été chassés jusqu’à la quasi-disparition de leur race tôt dans les années 1900. Comme les peaux de bison étaient plus difficiles à obtenir, on a utilisé celles des boeufs musqués pour garder au chaud les occupants de voitures tirées par des chevaux pendant l’hiver. Aujourd’hui, on chasse le boeuf musqué pour sa peau et sa viande. Sa laine, connue sous le nom de qiviut, est une fibre naturelle prisée et dispendieuse qui donne beaucoup de chaleur en plus d’être très belle quand on la file et la tricote pour en faire des écharpes en dentelle, des châles et des chandails.

 

Les boeufs musqués et le changement climatique

On trouve des boeufs musqués de la limite forestière jusqu’aux côtes arctiques les plus septentrionales du Canada et du Groenland. Les populations indigènes persistent à n’habiter que la toundra arctique. Les boeufs musqués sont faits pour vivre dans un tel environnement. Toutefois, comme on prévoit que le changement climatique fera augmenter les températures dans l’Arctique, plusieurs pensent que la limite forestière gagnera lentement du terrain sur le Nord. Ceci pourrait éventuellement mener à une diminution de la superficie de toundra dont les boeufs musqués ont besoin pour survivre.

En déplaçant le curseur de gauche (2000) vers la droite (2090), la température de l'air augmente. Alors que le climat se réchauffe, la température de l'air va augmenter d'au moins 12°C. Cette augmentation pourrait avoir des répercussions importantes sur la santé de la toundra et réduire éventuellement l’habitat des boeufs musqués.

Une carte montrant une augmentation de la température de l'air en 12C entre les années 2000 et 2090.
 
2090 (*température de l'air prévue)
2000 (température de l'air)
 
 

Le changement climatique et le manque de nourriture

 

Les boeufs musqués dont l’aire de répartition se trouve plus au sud se déplaceront aussi vers les régions nordiques, au fur et à mesure que les zones de climat se modifieront et que la limite forestière reculera vers le nord. Si l’on tient compte du changement de climat et de température dans l’Arctique, une augmentation de phénomènes météorologiques particuliers, par exemple des chutes de neige mouillée suivies de gels, serait en mesure de provoquer des mortalités massives et dévastatrices. Le fait de réduire l’accès des boeufs musqués aux régions où ils ont l’habitude de se nourrir en raison des conditions d’enneigement ou de gel pourrait entraîner un manque de nourriture.

 

Le meneur du troupeau

 

Une recherche conduite par des scientifiques du Musée canadien de la nature pendant laquelle on a utilisé des étiquettes d’oreille et le marquage de couleur sur des individus a démontré que les boeufs musqués solitaires jouent un rôle important dans la structure d’un troupeau. Il s’agit souvent de mâles matures qui se déplacent d’un troupeau à l’autre, ou de jeunes individus qui cherchent un nouveau troupeau et la chance d’entrer en compétition pour s’approcher des femelles.

Avant cette recherche, les gestionnaires de la faune croyaient que les boeufs musqués solitaires étaient des individus âgés, incapables de participer activement à la reproduction, et qu’ils devraient donc être chassés pour la nourriture ou dans un but récréatif.

 

Le cercle de la vie

 

Dans l’Extrême Arctique, lorsque des loups arctiques tuent un boeuf musqué, la carcasse devient un « lieu de rendez-vous » pour la meute. Les louveteaux des régions du nord doivent se déplacer avec la bande beaucoup plus tôt que ceux des régions du sud. Se servir de la carcasse d’un boeuf musqué comme lieu de rendez-vous fait en sorte que les louveteaux sont assurés d’avoir de la nourriture jusqu’à ce qu’un autre animal soit mis à mort par la meute.

 

Vidéo

 

Un animal réel

Cette vidéo montre un boeuf musqué mâle adulte en train de brouter. Pendant qu’ils broutent, les boeufs musqués se déplacent constamment dans la toundra arctique. Ce mouvement aide à prévenir le pâturage excessif.

 

Transcription : Un animal réel

Narrateur :
Un boeuf musqué marche seul le long d'une plaine. Il s'arrête pour brouter de l'herbe. Il lève la tête et continue sa marche. Un plan rapproché du boeuf musqué : il regarde la caméra. Il tourne ensuite la tête et continue à marcher.