Kangerlussuaq, Groenland – Le dimanche 12 août

Aujourd’hui, je me suis rendu sur le pont de bonne heure afin de scruter les côtes du Kangerlussuaq Fjord. C’était notre dernière journée au Groenland avant de nous envoler pour la maison, mais aussi notre dernière et notre meilleure occasion de voir des boeufs musqués. Comme d’habitude, plusieurs objets sur les montagnes auraient pu être des boeufs musqués, mais il s’agissait en fait de rochers. Si vous désirez vraiment observer un boeuf musqué, vos yeux peuvent vous jouer un tour en vous laissant croire que vous en voyez un, quand ce n’est en réalité qu’un rocher de couleur sombre. Nous appelons cette illusion une « roche musquée », et c’est tout ce que j’ai aperçu pendant la journée.

Les boeufs musqués sont originaires du nord et du nord-est du Groenland, mais ils n’ont été introduits dans la région de Kangerlussuaq, plus au sud, que dans les années 1960. Des voyages organisés à partir de cette ville pour les observer sont mentionnés dans toutes les brochures touristiques locales. Nous avons vu des affiches et des boutiques de cadeaux qui annonçaient de la laine de boeuf musqué, de même qu’une peau de boeuf musqué qui séchait à l’extérieur, à côté d’un édifice.

Nous nous sommes assuré les services d’un guide pour voir et photographier des boeufs musqués groenlandais, mais sans succès. Nous avons fait des recherches dans toutes les collines et les vallées que ces bêtes à longs poils ont l’habitude de fréquenter, et tout ce que nous avons trouvé se résume à quelques morceaux de fourrure et à une partie de patte de boeuf musqué, probablement oubliée par un chasseur. La raison pour laquelle nous n’avons rien trouvé était-elle liée au fait que la saison de la chasse battait son plein? Peut-être s’agissait-il des mêmes circonstances qui affectent tous les biologistes de la faune, lorsque les animaux décident de ne pas se pointer le bout du nez à l’endroit et au moment où l’on pense les voir?

Vous pouvez toujours tirer quelque chose de bon et de valeur de n’importe quelle expérience. Nous avons observé des exemples typiques de la végétation groenlandaise à nos pieds, en plus de contempler l’immense masse de glace de la calotte glaciaire du Groenland à l’horizon. Mes compagnons m’ont remis un boeuf musqué en peluche en souvenir de notre petite expédition, et pour compenser le manque d’observations authentiques.