Les derniers jours – Le dimanche 12 août

Lorsque je prélève des spécimens de l’Herbier national pour ma recherche ou pour les partager avec des étudiants ou des visiteurs, les étiquettes excitent toujours mon imagination. Rectangulaire, le résumé noir et blanc à l’extérieur des paquets ou dans le coin droit au bas des feuilles pour herbiers donne de l’information sur le nom de l’espèce, l’endroit où la collecte a eu lieu et la date. C’est cette information qui rend le spécimen inestimable, étant donné qu’elle répond à plusieurs questions ayant trait à la recherche. Ces détails et les plantes qui les accompagnent nous parlent également de l’expérience réelle d’une personne authentique dans le monde naturel. Ayant eu la grande chance de voyager dans la nature (comme nous le faisons actuellement), je trouve que toutes les découvertes et les expériences représentées dans l’Herbier – qui renferme plus d’un million de spécimens de plantes – ont beaucoup de poids.

D’une façon ou d’une autre, ce voyage m’a aidée à aimer la collection de plantes nationale du Canada encore plus qu’avant. Au moment où nous explorons la vie végétale sur les rivages ou dans le laboratoire où sont les microscopes à bord du navire, je pense qu’il est vraiment remarquable de voir s’entremêler aussi fortement nos différents points de vue sur l’histoire, la survie, les aventures, la science, la culture et l’art arctiques. Nous lisons que les membres de l’abominable expédition Franklin ont lutté contre la famine en mangeant de la tripe de roche, du lichen que nous avons vu à chacun de nos arrêts pendant notre parcours. Nous avons repéré la xanthorie qui laisse voir les perchoirs des oiseaux arctiques, un guide pour les chasseurs et ceux qui étudient les oiseaux, aussi appelés des ornithologistes.

C’est merveilleux de voir chacun des spécimens prendre encore plus d’importance et offrir plus de possibilités. Les archives du Musée canadien de la nature ne cessent d’augmenter, et les plantes qu’on y trouve ont été collectées d’un bout à l’autre du Canada. Je suis vraiment chanceuse de participer à l’élaboration de cette ressource extraordinaire et de la partager!