Jennifer Doubt

 

Jennifer Doubt

Botaniste et conservatrice, Musée canadien de la nature

Les plantes et leurs écosystèmes, y compris les humains, partagent des liens étroits aussi nombreux que fascinants. De l’alimentation et de la santé à l’art, et de la littérature au développement durable, à l’histoire et à l’identité nationale, les rôles fondamentaux que jouent les plantes m’ont toujours intriguée.

 
 
 

À propos de l’expert(e)

 

Jennifer Doubt est botaniste et conservatrice de l’Herbier national du Canada au Musée canadien de la nature. Avec ses collègues, elle s’occupe d’une des collections de plantes préservées les plus complètes, les plus actives et les plus riches en histoire au Canada, et elle s’assure que la consultation de cette immense bibliothèque de plantes est accessible à la recherche et à l’éducation dans le monde entier. L’Herbier national est reconnu pour ses spécimens collectés dans des régions arctiques habituellement inabordables, et ils datent d’explorations célèbres ayant eu lieu il y a 200 ans jusqu’à la création du Programme de recherche dans l’Arctique, un projet du Musée à la fois actuel et dynamique.

Une botaniste est une scientifique qui étudie les plantes tandis qu’une conservatrice de botanique aide à gérer la préservation et le partage de spécimens de plantes pour une utilisation durable et productive. Comme une bryologiste, une des nombreuses branches de la botanique, Jennifer s’intéresse particulièrement aux mousses.

Dans le cadre d’Expédition Arctique, elle avait pour mission d’explorer les végétaux arctiques d’un point de vue scientifique et culturel.

 
 

Ma mission

J’avais pour mission d’explorer l’Arctique pour en apprendre davantage sur les plantes et l’utilisation que l’on peut en faire. Voyez comment j’ai essayé d’accomplir cette tâche.

 
Un plant d'épilobe à feuilles larges avec fleurs.

Épilobe à feuilles larges

Dans leur ensemble, les plantes ont évolué pour se développer dans des environnements spécifiques. Elles n’ont pas toutes besoin d’un sol riche en nutriments pour croître et à vrai dire, certaines plantes poussent mieux dans des endroits à faible teneur en matières organiques. L'image : Un épilobe à feuilles larges.

Voyez Épilobe à feuilles larges

 

Scorpidium scorpioides

Toutes les plantes sont uniques en leur genre. Il y en a qui croissent en hauteur vers le ciel, tandis que d’autres demeurent près du sol et poussent vers l’extérieur. L'image : L'espèce Scorpidium scorpioides.

Voyez Scorpidium scorpioides

Une touffe de la mousse Scorpidium scorpioides.
 

Mon voyage

Prenez connaissance de ce que j’ai découvert dans cet Arctique incroyable. Il y avait tant à voir, à apprendre et à explorer.

 
Un plant de pavot d'Islande avec fleurs.

Pavot d’Islande

Quand les gens pensent à l’Arctique, ils ont tendance à imaginer un endroit froid, hostile et sans vie quand, en fait, c’est le contraire qui est vrai. L’Arctique connaît une saison de végétation courte mais fertile, et pendant cette période, vous pouvez y trouver des plantes parmi les plus intéressantes et les plus belles de la planète. L'image : Un pavot d'Islande.

Voyez Pavot d’Islande

 

Xanthorie

Les lichens ne sont pas des plantes, mais plutôt une association mutuellement avantageuse entre deux types d’organismes : un champignon et une algue. Le champignon apporte un milieu protégé à l’algue qui, pour sa part, fournit des nutriments découlant de la photosynthèse. Les lichens sont très résistants et ils peuvent survivre dans des conditions hostiles, là où plusieurs plantes en sont incapables. L'image : Une xanthorie orange

Voyez Xanthorie

Xanthorie sur un rocher.
 

Mes méthodes

Découvrez les méthodes de recherche que j’ai utilisées pour collecter et cataloguer des plantes de l’Arctique et de partout au Canada.

 

Une carrière en botanique vous intéresse? Regardez cette vidéo

 

Jennifer Doubt’s blog posts

 

Iqaluit, Nunavut – Le jeudi 2 août

En raison du retard à Iqaluit, nous avons eu beaucoup à faire en botanique. Même s’il faut se préparer pour voir les baleines, les oiseaux et les fossiles, les plantes, elles, sont accessibles partout. Aujourd’hui, j’ai herborisé autour de la résidence où nous habitons à deux reprises, avec deux petits groupes différents. Ce n’est pas [...]

Sur le navire d’expédition – Le samedi 4 août

Aujourd’hui, c’est la première journée que nous passons à bord du navire d’expédition, et nous faisons notre chemin dans la glace de Frobisher Bay. À l’exception de fixer le rivage avec nostalgie à l’aide de jumelles, les activités en botanique se limitent actuellement aux microscopes et à la petite bibliothèque que j’ai apportée clandestinement à [...]

 

Aventures dans l’Arctique – Le mercredi 8 août

Ce navire est sensationnel quand il s’agit de se déplacer dans les environs, mais que j’aime descendre à terre! Il y a tant de végétaux, et déjà beaucoup moins de temps pour les explorer. Dans certains endroits, les fleurs créent des taches de couleur pleines de vie sur le sol graveleux, mais là où nous [...]

Les derniers jours – Le dimanche 12 août

Lorsque je prélève des spécimens de l’Herbier national pour ma recherche ou pour les partager avec des étudiants ou des visiteurs, les étiquettes excitent toujours mon imagination. Rectangulaire, le résumé noir et blanc à l’extérieur des paquets ou dans le coin droit au bas des feuilles pour herbiers donne de l’information sur le nom de [...]